Sélectionner une page

J’écoute et je les regarde danser

A06 Poème, Jeux protocoles A

Pavie Zygas

J’écoute Jean Philippe Rameau
les Indes Galantes ……. Forêts paisibles
forêts paisibles…

jamais un vain désir ne vient troubler nos coeurs

s’ils sont sensibles
Fortune, ce n’est pas au prix de tes faveurs

forêts paisibles
forêts paisibles

de nos retraites
Grandeur, ne viens jamais troubler nos coeurs

Ciel tu les as faites
pour l’innocence et pour la paix

Jouissons de nos retraites
jouissons des biens tranquilles
Ciel tu les as faites
pour l’innocence et pour la paix

Et je vous dis
rue Jean Philippe Rameau
à Bègles c’est là que je demeure

Bonheur de la coïncidence
coïncidence non pas du nom seul mais des mots
tellement doux à mon coeur
dans ce moment d’un siècle de douleur
où le monde entier nous rappelle
nous rappelle ce que nous avons tué
ce que nous avons perdu
ce que nous avons méprisé
au nom de la Fortune et de la Grandeur

J’écoute et je les regarde danser
sur la scène de l’Opera
nos jeunes sauvages à nous que je connais si bien
qui nous envoie ce signe de leur splendeur et de leur force
dont notre monde ne sait que faire sinon écraser

Non il n’y a pas de paradoxe

Autres jeux protocoles de la même série :

Les gens d’à côté

Les gens d’à côté

Myriam Qu’est-ce qu’un voisin ? C’est drôle comme question. Je ne me la suis jamais posée, et pourtant je suis du genre à m’en poser souvent.Alors en effet : qu’est-ce qu’un voisin ?… voyons… je pourrais le définir assez simplement comme quelqu’un qui est, ou a été,...

Share This